FANDOM


(Page créée avec « '''Thomas Andrews''' est l’architecte du ''Titanic''. Il en est aussi le chef-constructeur, c’est-à-dire qu’il en a supervisé la construction. L’ayant bien cons... »)
 
Ligne 34 : Ligne 34 :
 
[[Catégorie:Personnages de 1912]]
 
[[Catégorie:Personnages de 1912]]
 
[[Catégorie:Passagers de première classe]]
 
[[Catégorie:Passagers de première classe]]
  +
[[Catégorie:Personnages historiques]]
 
[[Catégorie:Victimes du Titanic]]
 
[[Catégorie:Victimes du Titanic]]

Version du juin 20, 2012 à 09:34

Thomas Andrews est l’architecte du Titanic. Il en est aussi le chef-constructeur, c’est-à-dire qu’il en a supervisé la construction. L’ayant bien construit, il est le premier à comprendre le sort funeste du paquebot.

Biographie

Traversée de l’océan

Le 10 avril 1912, il embarque à bord. Il voyage dans la suite A-36, envahie de plans du Titanic. S’il voyage en première classe, il n’en profite pas pour se distraire mais plutôt pour noter toute amélioration qui pourrait être apportée. Ainsi, pendant toute la traversée, il est vu avec son carnet de note dans lequel il inscrit tout, passant en revue le paquebot, etc. Homme modeste, il ne se vante pas de la construction et affirme même que le premier mérite va à Bruce Ismay, qui a eu l’idée du Titanic.

Lors d’un diner, Rose DeWitt Bukater leur présente Jack Dawson, passager de troisième classe, qui plait très vite aux attablés.

Le lendemain, il fait une visite guidée du paquebot à Rose et sa famille. Alors qu’ils sont sur le pont, Rose lui fait remarquer qu’il manque la moitié de canots suffisants. Andrews explique qu’il avait demandé à avoir le nombre suffisant d’embarcations, mais que par soucis d’esthétique, son avis a été délaissé en haut lieu. Mais malgré ce problème, il ne croit pas vraiment en leur utilité, n’hésitant pas à assurer qu’il a construit « un navire solide et fiable ».

La nuit du naufrage

Mais dans la nuit du 14 au 15 avril, alors qu’il est dans sa cabine, occupé à travailler sur les plans du Titanic, il peut sentir les secousses quand le paquebot heurte un iceberg. Il prend ses plans et va immédiatement retrouver le commandant Smith et les officiers. Après avoir évalué l’étendue des dégâts, Andrews fait un rapide récapitulatif et en conclut que le Titanic va couler dans une heure, deux au maximum.

Sachant la moitié des passagers condamnés, il arpente le navire comme un véritable fantôme, désespéré et incapable de surmonter le poids de son fardeau, surtout en voyant que nul n’est vraiment paniqué. Rose, en revanche, sait qu’il s’est passé quelque chose de grave et prie Andrews de tout lui dire lorsqu’elle le croise dans le Grand Escalier. Il lui révèle la catastrophe à venir et lui conseille de monter le plus vite possible dans un canot.

Tout au long du naufrage, Andrews fait tout son possible pour sauver le plus de vies. Il parcourt les couloirs et les coursives, ouvrant la porte de chaque cabine, demandant aux passagers retardataires d’enfiler un gilet de sauvetage et de monter sur le pont des embarcations, et demandant aussi aux stewards et aux hôtesses de faire de même. Voyant les canots partir à moitié remplis, il le reproche au deuxième officier Charles Lightoller et l’exhorte à faire monter plus de passagers, ce qu’il se résoud à faire.

Plus tôt dans le naufrage, il avait détaillé à Rose le chemin à suivre pour qu’elle puisse retrouver Jack emprisonné dans les entrailles du navire. Il les croise tous deux dans le salon-fumoir, où il s’est réfugié pour attendre la fin. Il ne lui répond pas lorsqu’elle lui propose de tenter sa chance, et demande à être pardonné pour ne pas avoir su construire un navire plus résistant. Il lui offre son gilet de sauvetage, qu’il avait négligemment posé à côté de lui. Après une brève étreinte, elle quitte la pièce avec Jack. Andrews attend la fin dans le salon fumoir, devant la cheminée, réchauffé par le feu, en face du tableau Le Port de Plymouth...

Personnalité

Thomas Andrews est un homme respectable et poli, humble et calme, qui ne ménage pas sa peine pour rendre son navire parfait. C’est un travailleur et un perfectionniste, qui passe du temps sur ses plans ou dans son carnet de note, et qui traverse le navire de long en large pour lui trouver toutes les imperfections à améliorer. Il est aussi très amical avec les passagers, avec qui il dine souvent, et il est même l’un des rares à ne pas manifester de mépris pour Jack, même en connaissant sa classe. Responsable et bon, sa priorité pendant le naufrage n’est pas de sauver sa vie mais celles des passagers. Il multiplie les efforts pour en sauver les plus possibles, aidant comme il le peut, s’arrangeant pour donner autant de chances de survie que possible à chacun. Il ne cherche pas à prendre la place d’un autre dans un canot, il préfère se retirer dans le fumoir et y reste.

Anecdotes

  • Il est joué par Victor Garber.
  • C’est l’un des personnages avec qui le film est le plus fidèle à la réalité, tant dans la personnalité décrite que dans les agissements la nuit du naufrage.
  • La principale erreur est qu'il ressent la collison avec l'iceberg, alors que le véritable Andrews n'a rien senti (dans le scénario de James Cameron, il est dit que trop de son âme est investie dans ce navire pour qu'il n'en ressente pas "la blessure fatale").
  • C’est un ami proche de Rose, l’un des seuls qu’elle apprécie dans le monde des premières classes. Dans la dernière scène, où elle retrouve toutes les victimes du naufrage, il est le dernier à être vu, et la caméra s’attarde plus sur lui que sur les autres, il est même légèrement détaché de la foule.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .